|  
logo Attijari bank
TunisieComex, votre partenaire d'accompagnement à l'international
drapeau français
drapeau anglais
drapeau tunisien
picto recherche Recherche

Voir les tendances
       des marchés
       



N° d'assistance

(+216) 71 112 580

Accueil

Drapeau de Corée du sud

Corée du sud

Imprimez la page Cliquez ici pour imprimer la page

Capitale : Séoul

Heure locale :
Il est %T:%M %A à Séoul

Taux de change au :

Source : Oanda

Prévision de croissance du PIB : 4,0% en 2015

Stocks d'IDE : 167 350 millions USD en 2013

Carte de Corée du sudCarte de Corée du sudagrandir la carteCarte de Corée du sudCarte de Corée du sudagrandir la carte

Contactez nos correspondants en Corée du Sud




Conjoncture économique

Quinzième puissance économique mondiale, la Corée du Sud a connu une croissance spectaculaire au cours des trente dernières années. Cependant, du fait de sa forte insertion dans les échanges commerciaux et financiers internationaux, le pays est vulnérable aux chocs extérieurs. En 2014, la croissance (3,5%) a légèrement accéléré par rapport à 2013, et cette tendance devrait se poursuivre en 2015.

La Corée du Sud subit depuis 2012 le ralentissement économique en Chine et aux Etats-Unis, principaux partenaires commerciaux du pays. La Présidente Park Geun-hye a commencé son quinquennat en annonçant davantage de démocratie économique, c'est à dire un rééquilibrage entre les chaebols et les PME, et la promotion d'une économie créative, basée sur les services et l'innovation. Le gouvernement poursuit une politique favorable aux affaires et à la croissance économique, en mêlant incitations fiscales et politique monétaire accommodante. En 2014, le pays a connu un drame national avec le naufrage du ferry Sewol en avril. Cette catastrophe a affecté les dépenses des ménages, bloqué les activités parlementaires et fait chuter la cote de popularité de la présidente. La baisse du yen a pénalisé les exportations coréennes. Les tensions avec la Corée du Nord se sont accrues, Pyongyang ayant procédé à des tirs de missile et redémarré la centrale nucléaire de Yongbyon. Pour stimuler la demande, le gouvernement a mis en place un vaste programme de relance comprenant une baisse de l’impôt sur le revenu, la construction d’infrastructures et des financements supplémentaires pour la recherche et développement. Le budget 2015 établit également une augmentation des dépenses publiques, et enregistre une augmentation de plus de 30% des dépenses sociales et de santé. Il encourage aussi les entreprises à investir, augmenter les salaires ou distribuer leur bénéfice aux actionnaires. Le marché immobilier étant en plein marasme, le gouvernement a décidé d’assouplir les règles prudentielles relatives aux crédits immobiliers. Le niveau élevé de l’endettement des ménages, qui s’élève à plus de 160% du revenu disponible, constitue un risque pour le secteur bancaire. Le pays devra également traiter les problèmes structurels que constituent le sous-développement du marché financier, le vieillissement de la population, et l'érosion de la compétitivité du pays à mesure de la montée en gamme de l'économie chinoise.

Le revenu par habitant de la Corée du Sud est passé de 100 USD en 1963 à près de 20.000 USD aujourd'hui. Le taux de chômage est en baisse, atteignant sont plus bas niveau depuis 2002, mais le nombre de travailleurs irréguliers est important, les inégalités se creusent et les liens sociaux se dégradent.


Principaux secteurs d'activité

Le secteur primaire est faible en Corée, ne comptant que pour une part négligeable dans le PNB du pays. Le riz est la principale culture, mais l'orge, le blé, le maïs, le soja et le sorgho sont aussi cultivés de façon extensive. L'élevage de bétail se fait aussi à grande échelle. Les ressources minérales de la Corée du Sud sont limitées à l'or et à l'argent.
Les principaux secteurs d'activité du pays sont le textile, l'industrie de l'acier, la fabrication automobile, la construction navale et l'électronique. La Corée du Sud est le plus grand producteur de semi-conducteurs au monde. Le secteur secondaire représente environ 40% du PIB, alors que le secteur tertiaire compte lui pour près de 60%.


Commerce extérieur

La Corée du sud est le 7ème exportateur mondial de marchandises et 9ème importateur (13ème pour les services), et le commerce représente plus de 103% du PIB (moyenne 2011-2013).
La balance commerciale du pays est largement excédentaire depuis février 2012 et devrait le rester ces prochaines années. En 2014, l'excédent commercial a atteint un niveau record de 47,4 milliards USD, les exportations augmentant de 2,4% et les importations de 2%. Les principaux partenaires commerciaux du pays sont la Chine, Le Japon, l'Union européenne et les Etats-Unis.


© Export Entreprises SA, tous droits de reproductions réservés.
Dernières mises à jour en Mars 2015


picto enveloppe
Attijari bank
Copyright © 2007, Tous droits réservés